Logo Eric Messier Communication Veille médiatique
Communication et rédaction
Gestion de réseaux sociaux
Gestion de E-réputation
Available in English
 




«Les meilleurs tarifs, nous le garantissons»
Demandez-nous un estimé.
    info@ericmessier.com
   
  Mobile et texto : 514-914-7063
   

RETOUR

Impossible de ne pas reconnaître la guitare claire et précise comme un mécanisme suisse de celui qui nous a donné les succès Money For Nothing et Sultans Of Swing avec la formation Dire Straits. Mark Knopfler, qu'on reconnaît aussi à sa voix nasillarde et monocorde mais chaude (on aime ou on n'aime pas!) a emprunté avec brio depuis la fin des années '80 la voie des collaborations pour d'autres artistes ou en écrivant des bandes sonores de films dont il a d'ailleurs publié une compilation en 1993 (Screenplaying, Music From The Films). Son solo précédent (Golden Heart) a paru en 1996 et le dernier Dire Straits (On Every Street) en 1991 (outre On The Night, en concert, en 1993). Flying To Philadelphia réjouira vraiment tous les fans de Dire Straits. Dès l'entrée, avec What It Is, on se retrouve joyeusement plongé dans l'atmosphère du fantastique Brothers In Arms de 1985 (quoique inégalé bien sûr) ou même plus loin (Communiqué, Making movies), bref à l'époque glorieuse de Dire Straits, mais heureusement sans une ombre de nostalgie complaisante. What it is et la pièce titre sont clairement de la graine de classiques instantanés. Flying... est tout simplement un ouvrage bien senti, honnête, exécuté avec soin et amour. Et la présence de James Taylor et Van Morrisson, entre autres, aux côtés de Knopfler n'a sûrement rien pour nuire. Rassurant, chaleureux, très professionnel.

 
   
   
Copyright © 2015 Éric Messier, textes et images